Centre Hospitalier de Nevers
Urgences... Plan d'accès... Nous contacter...

Historique

Voici quelques dates retrouvées de la vie du Laboratoire.


Puis ce sera en 2003 le Nouvel Hôpital avec, bien sûr, de "Nouveaux Laboratoires" ; mais si vous voulez en savoir plus, vous pouvez lire ce qui suit :

1074 : Dans son testament, Hugues III, Evêque, cite l'Hôtel-Dieu St Didier qui sera pendant 8 ou 9 siècles le pivot de l'organisation sanitaire à Nevers.
Reconstruit en 1506, il prend en 1572 la succession des maladreries supprimées (Transféré dans des extensions de l'Hôpital Général, ses derniers vestiges disparaissent en 1862 : il a laissé la place à l'actuel marché Carnot).

En 1665, des lettres patentes de Louis XIV créent l'Hôpital Général de Nevers.
Deux ans plus tôt, une délibération de l'Hôtel de Ville avait exposé au Roi la nécessité de construire à l'extérieur de la ville un nouvel Hôpital.
Les attendus de la décision royale sont intéressants car, en créant l'Hôpital Général et sa Manufacture de Draperies, le roi désire faire produire par ses sujets et à leur bénéfice des étoffes importées de l'étranger.
L'Hôpital fût donc crée sans ressources autres que son patrimoine agricole et sa manufacture de draperies.

Selon la conception architecturale et religieuse de l'époque, on retrouve un ensemble symétrique encadrant la Chapelle.

Livres anciens et éprouvettes

Après des travaux traînants de 1785 à 1802, les deux établissements, Hôtel-Dieu et Hôpital Général, sont regroupés sur le site de ce dernier.
Mais, dès 1800, une épidémie de variole contraint le Préfet à intervenir de façon pressante pour obtenir en toute hâte une salle de varioleux avec 70 lits.
En 1808, s'indignant que les héros Napoléoniens soient mélangés avec les pauvres, la Commission Administrative demande la création de salles militaires.
En 1847, sur les plans des locaux, apparait la distinction entre les blessés (chirurgicaux) et les fiévreux (médicaux).
En 1891, sous l'influence d'un jeune ancien interne des Hôpitaux de Paris, Albert PANNE, une vraie salle d'opérations est alors créée.

En Médecine, les découvertes Pasteuriennes ont aussi un retentissement capital et elles sont apportées à Nevers par le Dr Albert LEFEVRE.
Le 1er Août 1896, sur son insistance, est crée le Laboratoire de Bactériologie (installé dans l'ancienne conciergerie, à l'angle de la rue Charles ROY et de l'avenue COLBERT).
Cet ancien interne des Hôpitaux de Paris est nommé Médecin Chef du deuxième service de Médecine et il continue de s'occuper en même temps du Laboratoire.
Quand le Dr Albert LEFEVRE décède en 1905, il est remplacé, comme Médecin Chef, par le Dr Jules HOUZE qui s'occupe donc aussi du Laboratoire même quand il devient Chirurgien en 1916.

En 1936, est crée un Laboratoire autonome confié, jusqu'en 1947, au Dr Maurice RUDOLF. A cette date, il demande à être déchargé de cette discipline, requérant temps, moyens et maintenant compétences car, jusqu'alors, l'essentiel des analyses médicales effectuées, étaient représentées par la recherche du bacille tuberculeux, de la diphtérie, du gonocoque (provoquant la blennoragie) et la syphilis.

Le 25 Avril 1949, M. SCHNEITER, Ministre de la Santé, inaugure le Nouveau Laboratoire (avec son jeune collègue, Ministre de l'Information, M. François MITTERRAND).

C'est désormais, le Dr François VAHL, qui dirigera le Laboratoire et qui apporte à Nevers, en plus des autres disciplines, l'Anatomo-Pathologie.
(Les deux Anatomo-Pathologistes qui succèderont à F. VAHL seront les Docteurs Gabriel MERIGNARGUES (1974) et Marie-Louise LAMY (1977).

En 1967, Jeannine THIERRY devient Adjointe au Laboratoire et, en 1972, une organisation rare dans les Hôpitaux Généraux, est mise en place avec des spécialités séparées :


En 1974, au départ du Dr François VAHL, Jacqueline TOURET, prend en charge, pour quelques mois, la Bactériologie, puis continuera sa carrière en Hématologie-Hémostase, spécialité renforcée par l'arrivée de Nicole CONORT en 1976 qui deviendra Chef de Service.
Leurs carrières s'étendent jusqu'aux années 2006 et 2008.

En 1974 également, le Dr Jean-Claude LEFEBVRE, qui nous quittera pour le CHU de Nice, fera un bref passage en Bactériologie jusqu'à l'arrivée, fin 1975, de Michel LAUBY, qui assurera dès lors la responsabilité de ce service.

Le 19 Mai 1976, inauguration d'un nouveau bâtiment avec les Nouveaux Laboratoires, CTS et Pharmacie (…avec le Président du Conseil Général : M. François MITTERRAND).
En 1978, Alain VIONNET, arrive à Nevers et se spécialise en Biochimie aux côtés de Jeannine THIERRY qui part en retraite en 1992.
Peu après, lors du rapatriement du service de Diabétologie de POUGUES-LES-EAUX et de son Laboratoire annexe, le Biologiste de cette unité, Alain BERTRAND, rejoint celui de Nevers (jusqu'à son départ en retraite fin 2004).

En 2003, déménagement de l'Hôpital sur le site actuel. Le Laboratoire s’y déploie sur 1000 m2 et comporte notamment un L2 et un L3 pour la réalisation de la microbiologie, y compris la détection et la culture des mycobactéries.

Début 2005 et fin 2007, les Docteurs Evelyne BOURGERETTE puis Vanessa CHANTEPERDRIX ont rejoint l'équipe des Biologistes et ouvert une ère nouvelle en étant à la fois polyvalentes sur les différents secteurs et référentes dans leur domaine de prédilection.

2010 aura été l'année du changement avec le départ en retraite d'Alain VIONNET puis de Michel LAUBY. Ce dernier, responsable de la Fédération des Laboratoires, ancien chef de pôle, Président du CLIN de longue date, a transmis le flambeau à Evelyne BOURGERETTE à la tête de la nouvelle entité "Laboratoire de Biologie Médicale" (LBM) du CHAN qui a accueilli les Docteurs Hakim KHEROUF et Olivier MOQUET en renouvellement de l'équipe médicale.

Dans le même temps, le LBM s’est inscrit dans la démarche d’accréditation selon la norme européenne NF EN ISO 15189. L’ensemble de ses activités devra être accrédité d’ici fin 2020.

En 2013, dans le cadre de la coopération territoriale de santé, le LBM s’est vu transférer l’activité de biologie médicale des établissements publics de santé de La Charité-sur-Loire et a accueilli dans son équipe médicale le Docteur Françoise BOUCHET, en provenance du LBM du CHS.

 

2016 est une année de changement : le LBM du CHAN est converti en Laboratoire multi-sites du territoire de santé de la Nièvre, baptisé Centre de Biologie du Nivernais (CBN) et doté d’un nouveau logo.

En juillet, le Dr Benoît SARRET rejoint l’équipe médicale en vue de la reprise du site de biologie médicale sur le site du CH de Decize qui constitue avec le site pivot du CHAN, le CBN.

 

 

Et les pages du livre, sans fin, continuent de se remplir…


Dernière mise à jour : 23/03/17Haut de page